Accueil

Chers amis dans le Dharma,

Le but spirituel de notre Association Bouddhique est résumé magistralement de la façon suivante par notre Maître spirituel, Chépadorjé Rinpoché :

« L’ensemble de tous les phénomènes n’est rien d’autre que notre esprit. Il n’y a rien d’autre à parachever que la maîtrise de cet esprit, c’est cela la Grande Perfection, c’est cela le Dzogchen. »

Nous pouvons préciser quelques éléments sur la lignée Dzogchen de l’école Nyingmapa du Vajrayana : La diffusion des Enseignements chez les Nyingmapas s’effectue selon deux modes : KAMA (transmission orale) et TERMA (trésors cachés).

Le mode KAMA provient essentiellement des enseignants issus de l’université indienne de Nalanda : ce lignage se propagea au Tibet grâce à Jampel Shenyen (Manjushrimitra), Penchen Vimalamitra, Khenpo Bodhisatto (Shantarakshita) etc...

La lignée des TERMA fut transmise par Garab Dorje, Guru Pema Djougné (lui même détenteur également de la tradition KAMA), Yéshé Tsogyel, Vairotsana etc...

Chépa Dorjé Rinpoché avait reçu les deux modes de transmission, et il en était détenteur. Il les a transmis à son tour sous la forme de ce que l’on peut appeler des enseignements de sens interprétable ou temporaire (enseignements circonstanciels, valables dans une situation donnée), et des enseignements de sens définitif (valables et vrais quelle que soit la situation spatiale ou temporelle).
Par exemple, il a enseigné aussi bien à partir de "La Marche vers l’Eveil" de Shantidéva, qu’à partir de textes tirés du "NYINGTIK" (l’Essence du Cœur de la Grande Perfection).
L’unique préoccupation de Chépa Dorjé Rinpoché en France fût d’assumer la responsabilité de transmettre ces enseignements de manière authentique à qui désirait véritablement les étudier et les mettre en application. Il n’avait pas d’autre activité.

Rinpoché n’a rien inventé de ce qu’il a enseigné et aucune de ses instructions ne provenait de son propre cru, il a simplement reçu des enseignements qu’il a mis en œuvre, puis en a tiré une expérience, un goût, qu’il s’est efforcé de partager sincèrement.
Sa pensée et sa pratique se résument dans ces vers de la Prière Royale du Bouddha :

« Suivant les Pas des Vainqueurs, puissé-je m’entraîner, amener l’excellence du Noble Comportement à sa perfection finale, et, en pratiquant constamment une éthique pure et immaculée, adopter une conduite sans faute ni déclin ».

Nous avons eu la chance exceptionnelle que Chepadorjé Rinpoché eut choisi de s’installer en France pour y transmettre son enseignement et y enraciner la lignée Dzogchen [1]. C’est totalement exceptionnel car la plupart des enseignants tibétains du Bouddhisme VAJRAYANA, très sollicités, viennent seulement quelques jours par an pour dispenser un enseignement, transmettre une initiation. Ils repartent, ensuite, sur un autre continent et reviennent un an, ou deux ans plus tard rendant tout suivi personnel difficile.

Grâce à la présence et la disponibilité de Chepadorjé Rinpoché, nous avons l’opportunité grâce la pratique cultuelle bouddhiste, d’implanter en France la lignée Dzogchen. Ce qui fût un grand honneur que Rinpoché nous a fait, car ces enseignements, même au Tibet, étaient difficilement accessibles de par leur profondeur et leur subtilité (cette Voie était appelée Voie des “Mantra secrets”) mais aussi du peu de maîtres qui en avaient la connaissance et surtout l’expérience et la réalisation.
Pour cela il est nécessaire de former des personnes à la connaissance théorique, philosophique, à la pratique et à l’expérience de la méditation [2], c’est pourquoi nous avons crée ABCORDL comme Association Cultuelle pouvant bénéficier de dons défiscalisés, ce qui nous a facilité l’acquisition dans le parc naturel du Morvan d’une ferme du 16°-17° siècle dans un très bel endroit : un vallon entouré de forets, loin du bruit et de la pollution (à 2h30 de Paris –et de Lyon en voiture ou en train).

Nous vous invitons à consulter dans la rubrique « Le centre cultuel » la présentation du site et le projet relatif au centre pour découvrir le site ainsi que l’évolution du projet et des travaux.

Nous remercions très chaleureusement toutes les personnes qui ont aidé, qui aident et aideront ce magnifique projet, tant manuellement par leur bénévolat, que financièrement en faisant des dons (défiscalisés rappelons-le).