Contenu

Présentation du site et projet du centre cultuel

Le bâti actuel représente environ 1 300 m² permettant à terme de créer un centre de PRATIQUE CULTUELLE et de “FORMATION DES MINISTRES DU CULTE” BOUDDHIQUE [1] (terminologie de la loi sur les cultes du 9 décembre 1905). Actuellement il existe un bâtiment d’habitation pour les “ministres du culte”, et deux bâtiments [2] destinés aux personnes qui suivront les séminaires de formation.

bâtiment d’habitation pour les “ministres du culte”

bâtiments Ouest (à gauche) et Est (à droite) destinés aux personnes qui suivront les séminaires de formation. Au centre, ancienne grange, emplacement du futur temple.

Un grand temple est prévu comme « lieu d’enseignement et de pratique du culte », lui-même doublé d’une bibliothèque indispensable pour que les enseignements soient reliés aux paroles du Bouddha (à travers la recension tibétaine canonique du Kangyur), aux commentaires des grands maîtres de la tradition (recensés dans le Tengyur), ainsi qu’aux textes des maîtres de la lignée Dzogchen. La préservation de ces textes a de surcroît une dimension historique car ils sont menacés dans leur existence même au Tibet.

Concernant l’évolution de notre projet nous avons déjà obtenu (en Juillet 2013) un permis de construire pour la rénovation et la transformation des bâtiments anciens (Bâtiment Est : dortoir et sanitaires à l’étage, cuisine et réfectoire au rez-de-chaussée ; et Bâtiment ouest -Dortoirs et sanitaires à l’étage et au rez-de-chaussée).

Un deuxième permis a été déposé (en janvier 2014) pour remplacer le hangar sud (récent et peu esthétique) par un temple et une bibliothèque dans un bâtiment moderne de 700m² à l’architecture innovante tant dans l’esthétique que sur son bilan énergétique (les bâtiments anciens seront également rénovés dans cette optique [3].

Après la remise en état de la maison Nord pour les MINISTRES DU CULTE, les travaux du bâtiment Est ont commencé en mai 2014 : le toit est en train d’être refait et isolé, des accès ERP sont créés pour être aux normes de sécurité, et l’an prochain nous espérons avoir les fonds pour faire le rez-de-chaussée afin d’avoir une cuisine et un réfectoire adéquats.

[1] et à plus long terme la création d’une congrégation pour pérenniser l’ensemble

[2] d’une capacité globale d’environ 80 personnes

[3] on envisage par exemple de coupler des puits canadiens (qui permettent aux bâtiments de rester hors gel à 8°) à des pompes à chaleur (pour aller de 8 à 18°) pour être autonomes énergiquement pour le chauffage, en plus d’une isolation performante)